Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2008

Jeux au petit matin

Pour aller à mon travail, je traverse la forêt et des clairières : ce matin, comme tous les jours, je ralentis toujours au même endroit car il y a quelques semaines, un papa sanglier, la maman sanglier et 5 petits marcassins ont traversé devant la voiture ; c'est leur passage, tous les habitants des environs le savent.

Donc, ce matin, je ralentis au niveau de la clairière et que vois-je ? et bien je vais vous le dire...ça vous rappelle pas quelqu'un ? Si ?.....

Une biche, déjà de belle taille et 6 petits chevreuils qui couraient les uns après les autres ; la biche regardait sa tribu jouer tout en gardant un oeil sur ma voiture arrêtée sur le bas-côté de la route. Tant pis pour le retard, c'était trop beau, trop magique.

Hier soir, déjà, en un autre endroit à quelques centaines de mètres de là, un troupeau de cerfs, biches, chevreuils en tout à peu près 25 bêtes, gambadaient également dans un pré en lisière de forêt ; je suis descendue de voiture avec mon appareil photo (qui ne me quitte que très rarement) et les ai photographiés, dommage de trop loin mais on voit tout de même l'importance de la meute.

(J'essaierai de mettre la photo dans l'album ; il faut que je me souvienne comment on fait)

Voilà, c'était la petite histoire du jour......

 

 

29/10/2008

un nouveau blog

Et bien, voilà, je suis revenue, sous un autre nom...

Peut-être, je le mettrai en lien, l'ancien, je ne suis pas sûre, c'était une période trop difficile. Des fois, je relis ce que j'avais écrit, sur certains textes, je me fais peur..

Sur certains points, rien n'a changé, toujours les mêmes problèmes d'argent....

Sur d'autres, ça va mieux : question travail, c'est bien. Après mon licenciement le 15 décembre 2007, j'ai retrouvé un emploi le 7 février 2008, dans une entreprise générale de bâtiment, rien que des hommes - du bâtiment - avec leur humour bien spécial, mais au moins, eux, ils ne se prennent pas la tête. En plus, vu mon âge (56 ans), je suis respectée et même "chouchoutée". Café servi, place auprès du radiateur dans la salle de pause, des petits riens qui font beaucoup..

En revanche, toujours les mêmes cauchemars récurrents ; réveils en sursaut ; je suis encore là-bas, avec les autres.... elles ne peuvent pas s'imaginer les dégâts qu'elles ont fait, c'est pas possible qu'elles s'en rendent compte ou alors si c'est le cas, c'est grave..

Alors en attendant...

A bientôt

 

 

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)