Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2010

2ème consultation

Je suis un peu moins crispée que lors de la 1ère visite, mais comme la 1ère fois, je ne sais pas par quoi commencer.

J’ai tout de même un fil conducteur, ma fille… mes garçons, surtout ma fille, c’est elle qui a le plus « trinqué »

« Pardon, je vous demande pardon…ce leitmotiv dans la tête…

Il est trop tard, peut-être, peut-être pas ...   je ne sais pas, je ne sais plus…

Je leur ai fait trop de mal, il paraît, je ne sais pas, je ne me souviens pas,  ce n’était pas volontaire.

Ce que je me souviens, ce sont mes crises de larmes, mes cris, mon mutisme, mes éclats de rire sans raisons , mes « je t’aime mon bébé » ma fille, mes garçons.

Pourquoi ils n’ont retenu de moi que mes dépressions, mon mal-être, ma boite verte sur la table de nuit…

Ils n’ont pourtant manqué de rien, je ne les ai jamais battus, ils ont fait des études, avaient toujours de beaux vêtements, des vacances l’été, aussi parfois l’hiver… mais n’ont pas eu l’essentiel, une maman sereine, disponible…

Je sais qu’ils m’en veulent, enfin, je crois…d’avoir pourri une partie de leur enfance. Je n’ai pas été à la hauteur …

C’était pas toujours comme ça, dites, dites-le moi, les enfants, je vous en prie,

Je les aime tellement, tous les trois, tellement fort… »

 Ma psy m’a regardé, j’étais en larmes,  m’a dit qu’il ne fallait pas que j’assume tout, toute seule ; que je n’étais pas la seule responsable qu’avec trois enfants, un travail, la maison, l’entreprise de mon mari avec tout l’administratif, la gestion du personnel, compta, etc...

Elle m’a conseillé de parler avec ma fille, elle qui va être maman à son tour…

Vendredi dernier, nous avons passé la journée ensemble, parlé de tout…de rien… et il a fallu que je me lance, il fallait que je sache, pour avancer…

Elle m’a dit qu’elle avait fait une croix sur le passé…  Je suis soulagée, enfin pas trop… le chemin va être long…

3ème consultation ce soir…

Commentaires

Comme j'aurais aimé que ma mère s'adresse ainsi à moi, avant que je ne devienne mère. Elle n'avait rien à transmettre de ce côté. Bien qu'il ne me connaît que malade, Tétouille se dit tout aussi heureux que ses copains et je le crois :-)

Écrit par : kielut | 25/06/2010

Les commentaires sont fermés.