Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2011

A vendre....

Voilà, après 32 années de vie sous ton toit,

Toi qui a vu naitre nos trois enfants,

Des années de fêtes de famille, de rires, de larmes aussi,

De cabanes dans les arbres, de nuits à la belle étoile,

De notes de piano qui s’envolent…

En bref, après 32 ans de vie de famille, tout simplement

Nous allons te vendre, MAISON …

 

Parce qu’on galère trop, parce que la vie est devenue trop dure, les salaires ridicules, parce qu’après 28 ans d’artisanat, mon mari va toucher environ 800 euros de retraite (avec celle du régime général)

Parce qu’il stoppe sont entreprise avec des dettes à rembourser…

Parce que ça fait des mois qu’il ne se prend pas de salaire…

Et qu’on est endettés jusqu’au cou,

Nous vendons notre maison.

 

Décision prise mercredi, jeudi et vendredi, visites  de l’agence, depuis ce matin 3 visites…1 autre prévue pour ce soir 18 h (ils sont en retard…)

J’ai du mal à supporter ces personnes qui se promènent CHEZ MOI, montent dans les chambres, descendent au sous-sol, visitent le jardin, ouvrent la porte du garage, évaluent, jaugent, commentent comme si on n’existait pas…

C’est très dur…

Quand elle sera vendue, mon mari descendra  sur Limoges pour trouver autre chose avec les sous qui resteront… pendant que je finirai mon année jusqu’à ma retraite en restant chez ma mère…

Je suis triste, je ne pensais pas arriver à 58 ans et galérer comme ça…

Je suis triste pour ma petite sœur qui ne comprend pas tout mais qui a compris que je vais partir un jour ; elle pleurait cet après midi parce qu’elle a peur de ne plus me voir… (elle a 38 ans mais pas tout à fait comme tout le monde, elle est arrivée chez mes parents à 9 mois dans un triste état et ils l’ont adoptée …)

Voilà, une tranche de vie va se terminer… avec un goût amer d’échec…